La révolution de la robotique est en marche.

L’augmentation de la productivité et de l’efficacité est l’un des grands défis de l’industrie de la construction. Or, dans le monde entier, des robots de plus en plus performants sont mis au point dans ce domaine : plus puissants et plus compétitifs que jamais, ils révolutionnent déjà le secteur, capables d’accompagner les tâches difficiles,  de travailler où l’humain ne peut aller ou même de bâtir rapidement des logements à moindre coût.

Intelligence artificielle : un impact à ne pas négliger !

Selon le rapport McKinsey & Co de 2018 sur les nouvelles technologies dans le secteur de la construction, l’apparition de toute une série de nouveautés est en train de transformer le secteur. Citons l’impression 3D, le modulaire et la robotique, les technologies de jumeau numérique, l’intelligence artificielle (AI), les analytics, l’optimisation de la chaîne d’approvisionnement et des marchés.

Toujours selon ce rapport, le secteur de la construction ne peut se permettre d’ignorer l’impact de l’IA. En ce qui concerne l’impression 3D, le modulaire et la robotique, les recherches de la société McKinsey ont montré que leur utilisation cohérente dans le cadre de projets économiquement viables « pouvait décupler la productivité du secteur ».

A cause d’une résistance face à la mise en place de ces nouvelles technologies, la croissance de la productivité annuelle du secteur de la construction est presque imperceptible. Or, « fini le temps où le secteur de la construction pouvait ignorer l’ensemble des solutions technologiques en plein essor tout au long du cycle de vie des actifs », conclut le rapport. Alors que l’industrie automobile a quant à elle déjà effectué sa révolution numérique et robotique, chercheurs et ingénieurs espèrent que le bâtiment sera le prochain secteur à bénéficier d’un avenir automatisé.

Les objets connectés sont aussi dans le BTP :

Si le secteur de la construction se montre dans son ensemble assez frileux au changement, les chiffres montrent que les entreprises qui décident d’adopter les nouvelles technologies se positionnent bien au-dessus de leurs concurrents.

Et les exemples sont parlants : qu’il s’agisse de la maison imprimée en 3D d’Apis Cor, du bras robotisé polyvalent du MIT Media Lab, capable de construire – via l’impression 3D là encore – une structure en forme de dôme de 15 mètres de diamètre en moins de 14 heures, de l’école Maria Ward de Nuremberg, construite par un énorme robot de 56 mètres sur 11 sans aucune intervention humaine, tous ont fait la démonstration que la robotique ferait partie de l’avenir de la construction de demain.

Citons encore le robot maçon baptisé Hadrian X, mis au point en Australie par la société Fastbrick Robotics, et programmé pour découper puis monter des briques selon un modèle 3D, ou le robot-imprimante 3D qui a permis la construction en France, à Nantes, d’un logement de 95 m2 remarquablement équipé en terme de domotique, Yhnova.

Ce dernier projet, français, a pu être mis au point grâce au concours de partenaires scientifiques, publics et industriels, avec la participation d’acteurs économiques, en un temps record, et grâce à une technologie de fabrication additive robotisée.

Baptisée Batiprint 3D, cette technologie brevetée par l’Université de Nantes a permis, par le biais d’un robot industriel polyarticulé, de déposer deux couches de mousse polyuréthane expansive, renforcée par une couche de béton, pour une qualité thermique efficace ; le robot a été guidé par un capteur laser à partir de la maquette numérique de la construction, directement sur la dalle. Le communiqué explique que le robot est « adapté aux contraintes environnementales extérieures du site de construction, et stable afin de permettre une injection maîtrisée du matériau ».

Tous ces exemples montrent l’efficacité de procédés éprouvés qui permettent gain de temps, économie de pénibilité et de risque, réduction du coût d’exploitation.

De gros robots capables de réaliser des taches d’envergure :

Un robot lisseur de dalle béton :

Une machine permettant de faciliter le travail du béton.

Une machine permettant de faciliter le travail du béton.

Publiée par 1 innovation par jour. sur Mardi 29 mai 2018

 

Une imprimante 3D à partir de béton :

Un robot de découpage agile :

 

Laisser un commentaire